La dépeche du midi : les chiffres du logement étudiant décryptés

La dépeche du midi

Publié le 15/06/2019 à 07:37
Immobilier, Toulouse

La question du logement étudiant reste une préoccupation majeure pour les quelque 105 000 étudiants toulousains à l'approche de l'été. Après avoir analysé plus de 1 600 demandes de locations d'étudiants en recherche à Toulouse, LocService.fr, spécialiste depuis 14 ans de la location entre particuliers, analyse le marché de la location étudiante dans le parc privé de la Ville rose et de son agglomération.
Studio ou T1 plébiscité

Un peu plus d'un étudiant sur deux recherche en priorité un studio ou un appartement T1. Le T2 est le choix de 19 % d'étudiants en couple ou plus aisés, dans ce secteur. La chambre étudiante, indépendante ou chez l'habitant, recueille seulement 4 % des recherches alors qu'un logement en colocation est plébiscité par un quart des étudiants. Le budget moyen d'un étudiant à Toulouse est de 535 €, ce qui est légèrement inférieur la moyenne provinciale (560 €) mais nettement moins élevé que le budget d'un étudiant parisien (865 €).

Des étudiants de la région, de Paris et Bordeaux

25 % des étudiants cherchant à se loger sur Toulouse y habitaient déjà auparavant et ne changent donc pas de ville. 8 % proviennent de l'outre-mer, et 4 % de l'étranger. Les étudiants originaires de Paris et de Bordeaux complètent ce TOP 5 de la mobilité des étudiants vers Toulouse.
Chambre chez l'habitant à 373 €, studio 471 €

La chambre indépendante ou chez l'habitant reste la solution la plus économique pour l'étudiant à 373 € charges comprises en moyenne. Une chambre en colocation est sensiblement plus chère (442 €) mais offre des avantages en termes d'espace de vie et de convivialité. Quant aux chambres en résidences étudiantes privées sur Toulouse, elles offrent certes des services mais leur loyer est plus élevé que celui d'un appartement T1 indépendant. Louer un studio dans la Ville rose (471 €) est un peu plus abordable qu'à Montpellier (488 €). Cependant, Toulouse reste nettement plus chère que les autres villes de la région dont les loyers ne dépassent pas la barre des 400 € par mois. Toutefois, un studio étudiant sur Toulouse coûte 46 % de moins que dans la capitale (873 €).
9 garants sur 10 sont des parents

Beaucoup de propriétaires de Toulouse apprécient de louer à des étudiants en raison de la caution des parents. Sans surprise, la famille assure donc dans 88 % des cas le rôle de garant. D'autres étudiants (3 %) se tournent vers des amis alors que 2 % ne disposent d'aucun garant. 5 % des étudiants s'appuient sur la garantie Visale, soit 66 % de plus que l'année précédente. Un résultat certainement dû à l'ouverture de Visale à tous les jeunes l'année dernière, et aux efforts d'Action Logement pour promouvoir le dispositif.